Dans mon Ville-Marie se trouve L’ESPACE SANS LUXE

Dans mon quartier se trouve? Entrevue

Dans mon Ville-Marie se trouve L’ESPACE SANS LUXE

DANS MON QUARTIER SE TROUVE?

 

DANS MON QUARTIER VILLE-MARIE SE TROUVE L’ESPACE SANS LUXE

Depuis Janvier 2017, c’est au 1838 Rue Amherst dans le quartier Ville-Marie que vous y trouverez un espace communautaire réservé à la danse urbaine. Cours de danse, événement, atelier, L’ESPACE SANS LUXE est un lieu de rencontre, d’échange artistique et d’apprentissage des techniques et connaissances sur les danses de rue. Voici quelques questions avec deux des principales instigatrices soit Brenda Recinos Ramirez et Elie-Anne Ross du projet de L’ESPACE SANS LUXE

Qui sont les principaux investigateurs du projet de l’Espace Sans Luxe?  

Brenda : En ce qui concerne la construction du concept, il y a trois personnes impliquées à la base : Ali Kahlan Mohamed, Axelle Munezero et moi-même (Brenda Recinos Ramirez). Nous nous sommes rencontrés chaque semaine, et ce, durant plusieurs mois pour développer et peaufiner cette idée d’un espace physique dédié à la danse urbaine. Ali vient de finir sa maîtrise en gestion internationale et s’intéresse à l’art, d’où son intérêt et implication durant cette période de conception. Axelle est une danseuse et chorégraphe chevronnée qui est impliquée dans la scène depuis plusieurs années. Finalement, je suis bachelière en administration des affaires et également présente dans la scène depuis plusieurs années. 

Environ 5 mois avant l’ouverture, nous avons su qu’un autre groupe de personnes avaient entrepris des démarches pour ouvrir un espace comme le nôtre. Nous les avons rencontrés et comme leur objectif était le même, nous nous sommes unis pour travailler sur l’Espace. Ces quatre personnes étaient Sandy Béland, Benjamin Iraghua, Fanny Renier ainsi qu’Elie-Anne Ross. À partir de l’été 2016, nous nous sommes unis pour ouvrir cet espace.

Comment ce projet d’espace a pris forme et qu’est-ce qui vous a inspiré cette idée?

Brenda : Le projet a pris forme, car nous avions un désir commun de répondre à ce manque en termes d’espace de pratiques pour les danseurs. Ce qui nous a inspirés c’est la constatation par nous-mêmes de ce besoin lorsque nous voulions pratiquer nos styles respectifs.

Elie-Anne : Je trouvais qu’il manquait un espace où les danseurs urbains peuvent se rassembler et pratiquer de façon quotidienne. Ainsi, mon mandat était de créer plus d’opportunité d’évoluer, mais aussi de créer des liens entre les danseurs.

En quoi consiste exactement l’espace Sans Luxe?

BrendaL’Espace Sans Luxe est un espace d’environ 1500 pieds carrés situé dans le quartier Ville-Marie (au métro Berri-Uqam) qui est ouvert tous les jours de midi à 23h. Il y a trois blocs pour donner le choix aux membres de travailler librement, selon leurs besoins :

Les pratiques libres : de midi à 20h, l’espace est ouvert à tous pour pratiquer dans une zone commune, sans style précis. À ce moment, les membres se côtoient, échangent et partagent une musique commune. Nous avons mis à leurs dispositions des listes de lectures conçues par des DJ montréalais (entre autres, Shashu, Dj Gayance, Dj Ruby, Dj Ridley, etc.) avec différents « vibes ».

Les sessions par style : Nous croyons à un apprentissage de la danse urbaine qui diffère de ce que nous retrouvons habituellement. Les sessions sont ouvertes à tous (membres ou non-membres) au coût de 5$ pour les non-membres. Il s’agit de 3h par soir dédié à un style de danse en particulier où il y a un ou deux mentors responsables de diriger ces sessions. C’est une façon de baigner dans le style durant plusieurs heures et surtout, de tous les essayer pour voir lequel nous intéresse le plus.

Les cours Intelligent Mouvement ont lieu de septembre à juin. Chaque session, les styles vont varier, mais nous offrons une formule plus connue : des cours techniques avec des professeurs d’expérience.

Elie-Anne : L’espace Sans Luxe est un endroit qui rassemble la communauté de la danse urbaine sous un même toit pour échanger et pratiquer sur une base régulière. Ainsi, tous les jours nous avons des pratiques libres et des “sessions” d’un style spécifique. Nous prisons le “each on teach one” par la présence d’un mentor sur place qui aide au besoin.

Qui a accès à cet espace et comment y avoir accès?

Brenda : Pour avoir accès à toutes les plages horaires de l’Espace, il faut être membre au coût de 80$ + taxes par an. Cela donne accès à des rabais sur les événements, aux pratiques libres, aux sessions par style, etc. Toutefois, si une personne désire venir sans être membre, elle peut le faire durant les sessions par style et les cours Intelligent Mouvement.

Elie-Anne : Tout le monde est bienvenu. Pour y avoir accès il faut s’inscrire par un abonnement de 80$ par année.

Quels sont les cours offerts par l’espace Sans Luxe?

Brenda : Les cours Intelligent Mouvement varient d’une session à l’autre : Popping, Hip-hop, Waacking, Krump, Locking, House et Bboying. Pour plus de renseignements, vous pouvez visiter le site web qui est actualisé assez fréquemment (100lux.ca). Comme nous prônons une méthode d’apprentissage différente, l’accent est surtout mi sur les pratiques libres.

Elie-Anne : Chaque dimanche nous avons 3 différents cours et ceux-ci changent chaque session. Cet automne nous avons du Waacking, du hip-hop et du locking.

Comment arrivez-vous à trouver des fonds pour faire vivre votre espace?

Brenda : Notre organisme fonctionne par socio financement. Nous avons donc des personnes responsables de remplir des demandes de bourses et cela constitue notre principale source de revenus. En plus de cela, nous organisons aussi quelques événements à l’Espace directement qui nous aident aussi à augmenter les revenus. Lorsque nous allons générer des surplus, ils seront réinjectés dans l’amélioration de l’Espace.

Elie-Anne : Les fonds proviennent 90% des bourses dans lesquelles nous appliquons.

Votre équipe compte maintenant une dizaine de personnes, comment se passe les prises décisionnelles, est-ce simple ou parfois plus compliqué quand il y a plusieurs personnes, comment parvenez-vous à vous entendre? Expliquez-nous

Brenda : Nous avons un conseil d’administration composé de 6 personnes qui se réunissent pour discuter des principaux enjeux concernant l’organisme. Il y a le comité de l’Espace Sans Luxe composé de 5 personnes qui s’assurent de la gestion de la place. Il y a le comité du Festival qui s’occupe du volet des représentations à la Place-des-Arts, des tournées dans les maisons de la culture, etc. Finalement, il y a le comité Intelligent Mouvement composé de 2 personnes qui gère les cours.

Oui, ce fut parfois difficile d’en venir à une solution unanime, car nous avons des personnalités bien différentes. Pour trancher, les délibérations s’imposaient. Peu importe le dilemme, chaque personne exprime son point de vue et nous finissons par décider, mais, il est important que toutes les personnes impliquées finissent par être convaincues et en accord, car au bout du compte, c’est un projet commun qui ne fonctionne pas avec une gestion centralisée.

Qu’avez-vous appris jusqu’à présent concernant votre expérience sur l’entrepreneuriat?

Brenda : Je dois continuer d’être dans le mouvement, j’aime les humains et je suis une personne qui a beaucoup d’entregent. J’ai une formation assez complète en gestion et un très grand intérêt pour la danse urbaine, d’où ma motivation à m’impliquer au maximum de ma capacité.

Comment a été accueilli l’Espace Sans Luxe parmi les gens du milieu de la danse urbaine?

Brenda : Très bien! Nous comptons plus de 200 membres qui viennent à des moments différents pour pratiquer. Les liens entre les personnes se solidifient, car au fond, L’Espace Sans Luxe est un grand appartement pour tous!

Elie-Anne : Je pense que les gens ne s’attendaient pas à un lieu comme celui-ci. Le lieu est allé au-delà des attentes. Pour certains, ils en étaient même presque septiques.

Comment voyez-vous votre espace dans 5 ans et qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite? 

Brenda : Dans 5 ans, nous aurons développé un volet jeunesse ainsi qu’un volet international. Nous voulons prendre de l’expansion, développer de nouveaux partenariats, agrandir notre équipe et éventuellement être auto suffisants financièrement.

Vous pouvez nous souhaiter beaucoup de funky vibe et de positivité!

Elie-Anne : Nous souhaitons avoir un espace plus grand et que cela devient un lieu de référence pour les danseurs à l’international.

Vous pouvez suivre L’ESPACE SANS LUXE sur :
 
SITE WEB : 

   

 

Workshop de popping avec Venom !! Espace Sans Luxe X Jeux de la rue #espacesansluxe #mtl #streetdance #jeuxdelarue2017

A post shared by ESPACE SANS LUXE (@espacesansluxe) on

 

#espacesansluxe #pratiquelibre

A post shared by ESPACE SANS LUXE (@espacesansluxe) on

Prochain événement de l’ESPACE SANS LUXE

Ça spasse à l’espace : Aba & Preach

Notre duo d’humoristes favoris nous prépare une soirée spéciale à L’Espace Sans Luxe. Venez assister à ce show d’humour avec une bière en main et de la bonne bouffe.

Les portes ouvrent le 30 Septembre à 19h00
Bière et Bouffe haitienne

15$ Admission générale
10$ Membre Espace Sans Luxe (sous présentation de la carte membre)

**Achetez vos billets d’avance, les places sont limitées
http://www.100lux.ca/billets/aba-preach

 

Entrevue par Andrée-Anne Bohémier (My Urban Map)

 

 

 

Leave a Comment on Dans mon Ville-Marie se trouve L’ESPACE SANS LUXETagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Andrée-Anne Bohémier (Bohemaa Communication) instigatrice de plusieurs projets, étudie au Conservatoire Lasalle en communication et médias. Dès lors, elle s’implique auprès d’artistes de la relève. Andrée-Anne est une femme passionnée par la musique et s’est engagée dans la scène urbaine depuis plus de 14 ans. Elle a un long parcours dans le milieu, en 2004, elle fait la promotion et anime pour la webradio VibeRadio et puis BounceRadio, puis à compter de 2006 elle organise des événements à caractère urbain jusqu'en 2009. Pendant ce temps, elle "booke" aussi des artistes dans quelques émissions de radio communautaire et participe en tant que bénévole sur des projets d'organisation d'un spectacle hiphop dans une école primaire et au secondaire. De 2009 à 2014, elle travaille avec le média FouzoRadio en tant que directrice des communications et de 2014 à 2015 avec le média Lounge Urbain comme chroniqueuse web. Elle a aussi animé une chronique radio à l'émission Lounge Urbain et Planète Montréal sur les ondes de Radio Centreville (quelques émissions). En 2014, elle créé ses propres projets tel que la page Je me souviens, Ma culture, Mon Hip-Hop, une page dédiée au rap de la vieille et nouvelle école du Québec et de la France, le site web My Urban Map qui est une map qui regroupe artistes et entreprises urbaines ainsi qu'un blog. Le groupe Facebook: Les Femmes Entrepreneures du Québec est un groupe privé où les femmes peuvent échanger entre elles et promouvoir leurs entreprises. Depuis plusieurs année, Andrée-Anne fait de la relation de presse mais c’est seulement en 2016 que ceci prend beaucoup plus d’envergure et donc travaille maintenant sous la bannière de BOHEMAA COMMUNICATION (www.bohemaacom.com) À travers tout cela, ce qui lui tient le plus à cœur, c’est le développement de l’artiste, son organisation et l'aide qu'elle peut apporter à celui-ci à gravir les échelons selon ses objectifs et ses buts. Andrée-Anne se spécialise entre autres dans la réécriture de biographie, montage d’un dossier de presse, mise en page, communiqué de presse, la promotion, les plans de promotion, la relation de presse, le coaching, l’aide à vos productions événementielles, la gestion de vos réseaux sociaux ainsi que l’organisation professionnelle de vos pages et de vos archives etc. Son but principal est de mettre à profit ses connaissances pour vous aider à vous amener au sommet de votre carrière. Andrée-Anne est une passionnée de musique, elle est connue pour faire le pont régulièrement entre les artistes et les médias. Pour chacun de ses projets, elle fait toujours en sorte de réunir ou de faire profiter aux gens du milieu ses connaissances, ses contacts et bien sûr de la visibilité. C’est à temps perdu et par passion qu'elle rédige des entrevues avec quelques artistes et entreprises inscrits sur My Urban Map afin de les aider dans leur cheminement et de les faire connaître du public.

Laisser un commentaire

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :